/ Les outils d'animation / Photoshop

Photoshop

Il s’agit de faire réfléchir les participantes et participants sur l’avenir du territoire, à partir d’un portrait existant. En utilisant la métaphore de l’édition photo, cette activité permet la construction collective d’une vision commune d’une situation souhaitée. Elle implique une dimension « bricolage » qui stimule la créativité et favorise la participation de personnes qui sont moins à l’aise avec la parole. Dans le cadre de cette activité, les personnes construisent une photo représentant de façon tangible leur vision souhaitée d’une situation actuelle.

Télécharger l'outil

Objectifs principaux de l’outil

  • Déclencher ou amorcer les échanges
  • Explorer et réfléchir collectivement
  • Faire des bilans et évaluer
  • Lire sa collectivité
  • Prioriser et décider ensemble
  • Se donner des assises communes

Les incontournables pour une rencontre réussie


Prérequis

Un portrait de la situation (diagnostic).


Matériel requis

  • Grands cartons blancs (1 par sous-groupe) en guise de cadre photo géant
  • Matériel de bricolage tels que crayons-feutres, revues, ciseaux, colle, etc. en quantité suffisante pour chaque table de travail

Taille du groupe

Moyen
10 à 30
Grand
30 à 75

Durée de l'animation

120
minutes et +

 


La valeur ajoutée

« Cette activité amène les participantes et participants dans une dynamique conviviale favorisant la création de liens entre les personnes par la création et l’imagination. De plus, elle permet de concrétiser clairement le changement souhaité. Elle obtient particulièrement du succès lors d’activités citoyennes! »

François Gaudreault
Conseiller en développement collectif

Préparation

Avec un petit groupe de participantes et participants incluant des personnes ayant contribué au diagnostic actuel, préparez une grande affiche photo du portrait du milieu avec des images percutantes et parlantes ou des mots-clés.


Déroulement de l'animation

Étapes

1- Explication de l'activité (5 min)

  • Montrez un exemple d’utilisation de Photoshop sur une image : avant et après (le « après » étant amélioré).
  • Expliquez que le groupe possède actuellement une photo de la situation actuelle « avant » et qu’ils vont réaliser ensemble la photo « après ».

2- Présentation de la photo actuelle (25 min)

  • Montrez dans un cadre photo géant le portrait du milieu avec des images percutantes et parlantes ou des mots-clés.
  • Demandez aux personnes ayant participé au diagnostic d’expliquer le contenu et de compléter l’information.
  • Invitez les personnes présentes à compléter l’information sur la situation actuelle.

3- Atelier Photoshop en sous-groupe (45 min)

  • Demandez à chaque groupe de créer une photo modifiée de leur territoire qui représenterait une réalité idéale.
  • Expliquez qu’ils devront produire leur photo sur de grands cartons blancs à partir du matériel de bricolage offert.
  • À la fin de l’atelier, demandez à chaque sous-groupe d’identifier et d’écrire sur leur photo les trois mots qui représentent le plus cette photo modifiée.

4- Présentation des photos (20 min)

  • Chaque sous-groupe présente sa photo et ses trois mots-clés en 2-3 minutes. Les mots-clés peuvent servir de base à des énoncés de vision.
  • On analyse collectivement si les mêmes mots-clés reviennent.
  • On peut demander aux participantes et participants d’identifier parmi les mots-clés les énoncés prioritaires sur lesquels travailler (ex. : accessibilité, sécurité, égalité, etc.).

5- Photos actions (45 min)

  • On peut, si on le désire, faire un autre atelier où chaque énoncé de vision priorisé aura sa propre table. Les participantes et participants vont à la table de leur choix et échangent sur des idées d’actions possibles. 
  • Les idées qui font consensus doivent être écrites sur des papiers (grandeur d’une photo 4X6) et insérées dans un album photos prévu à cet effet.

6- Les suites (10 min)

Expliquez comment les travaux seront récupérés et quelles sont les prochaines étapes de travail.


Pièges à éviter

Certaines personnes peuvent percevoir cette activité comme infantilisante compte tenu de la dimension « bricolage » qu’elle suggère. Toutefois, lorsque les objectifs de l’activité sont clairs et que les gens en comprennent le sens et l’utilité, cette résistance tombe facilement. Assurez-vous quand même de bien connaître le groupe avant l’animation et de faire les adaptations nécessaires! Par exemple, vous pouvez utiliser du matériel plus simple (revues uniquement) ou qui ressemble moins à du matériel destiné aux enfants.


Référence

Partager sur