/ Les outils d'animation / Les stations

Les stations

Cousines de l’activité Les hypothèses, les stations constituent une activité d’exploration de plusieurs sujets à la fois, permettant de récolter les opinions de tout un chacun. Tout en croisant les perspectives, les stations permettent de cerner où se situe l’ensemble des acteurs face aux sujets choisis en un temps record! On pourrait dire qu’il s’agit d’un sondage vivant et in situ qui se réalise en petits groupes plutôt qu’individuellement, et où les groupes changent à chaque déplacement vers une autre station. Ainsi, tout le monde a la chance de travailler avec presque tout le monde, mais sur un sujet différent chaque fois.

De 4 à 5 stations peuvent être créées en simultanée et tous les participants iront à chacune d’entre elles, selon un parcours individualisé que vous aurez préparé. L’activité se fait normalement debout, devant chacune des affiches.

Télécharger l'outil

Objectifs principaux de l’outil

  • Déclencher ou amorcer les échanges
  • Explorer et réfléchir collectivement
  • Faire des bilans et évaluer
  • Lire sa collectivité
  • Prioriser et décider ensemble
  • Se donner des assises communes

Les incontournables pour une rencontre réussie


Prérequis

La création des parcours

On souhaite que chaque participant travaille avec le plus de personnes différentes possible. On prépare donc une matrice qui permettra les croisements (une grille Excel par exemple). Voyez ici un modèle qui, bien qu’il ne soit pas parfait, a permis une bonne répartition des participants à travers les stations.

La création des affiches pour les stations

Vous devrez créer une affiche pour chacun des sujets que vous souhaitez aborder. Tout comme pour un sondage, les options sont nombreuses : vrai ou faux, choix de réponse, échelle de mesure, items en ordre de priorité, question ouverte, etc. Vos choix dépendront des sujets que vous avez à traiter.

Voici quelques exemples réalisés lors d’accompagnements de démarches collectives.


Matériel requis à chaque station

  • Parcours individualisés (petit papier sur lequel chaque participant trouvera l’ordre dans lequel il traversera les stations)
  • Affiches numérotées présentant les sujets à commenter, les questions à répondre ou les hypothèses à explorer (collées sur différents murs et coins d’une salle) – ce sont vos stations
  • 1 crayon-feutre fin
  • 1 feuille de picots de couleur autocollants verts
  • 1 feuille de picots de couleur autocollants jaunes
  • 1 feuille de picots de couleur autocollants rouges
  • Post-it (à utiliser ou non selon le type d’affiche choisi)

.

 


Taille du groupe

Moyen
10 à 30
Grand
30 à 75

Durée de l'animation

60 à 120
minutes

 


La valeur ajoutée

«Cette activité est probablement celle que j’ai le plus utilisée à travers les années, l’adaptant à toutes sortes de sauces et à plusieurs tailles de groupe. C’est vraiment une de mes activités coup de cœur pour plusieurs raisons. Elle permet de traiter de plusieurs sujets ou de multiples dimensions d’un sujet de façon à cerner rapidement toutes les perspectives présentes dans un groupe. Elle permet rapidement d’identifier ce qui est rassembleur et ce qui soulève des interrogations et des enjeux pour la suite. En ce sens, elle permet de mettre du temps de discussion et d’échange uniquement sur ce qui devra être discuté par la suite. Elle évite la redondance dans les échanges puisque toutes les opinions sont écrites et qu’on travaille à partir des écrits des groupes ayant travaillé le sujet au préalable. Elle est également très dynamique, car elle se réalise debout et permet de bouger, ce qui donne une tout autre tournure aux discussions et qui est bien pratique après un repas J. Bref, beaucoup de pertinence et du plaisir en prime!»

Sonia Racine
Conseillère en développement collectif

Déroulement de l'animation

Étapes

Mise en contexte de l’activité et présentation des consignes (10 min)

  • Comme pour toute activité, il est important de préciser aux gens qui participent le résultat attendu au terme de l’exercice. Ainsi, on expliquera, par exemple, que l’activité cherche à voir l’étendue des positions face à certains sujets ou à préparer une décision à prendre collectivement.
  • Présenter chacune des affiches pour s’assurer que tous comprennent les questions de la même façon.
  • Expliquer que chaque personne a reçu un parcours individualisé qui représente l’ordre dans lequel elle ira travailler à chaque station.
  • Présenter le rôle d’animation et d’écriture collective qui doit être joué par une personne du groupe à chaque station. Indiquer qu’une personne volontaire s’autodésignera au début de chaque ronde.
  • Expliquer comment fonctionne chacune des rondes (autant de rondes que de stations) : la première, les suivantes et la dernière. Les gens doivent s’entendre comme groupe sur ce qu’ils souhaitent mettre sur l’affiche. Si le groupe n’arrive pas à s’entendre, deux ou trois réponses différentes peuvent être inscrites sur l’affiche. L’idée n’est pas de faire consensus trop rapidement ou mollement, mais plutôt de saisir les différentes perspectives.
    • Il est très utile d’afficher clairement les consignes (vignette PowerPoint par exemple) à chaque ronde pour éviter la confusion et les pertes de temps.
  • Montrer le matériel mis à disposition.
  • Indiquer le temps alloué à chaque ronde. On pensera à donner davantage de temps aux 1re et 2e rondes si les stations sont constituées de questions ouvertes. Sinon, le même temps pour chaque station convient (ex. : 10 min).

Ronde 1 (7 à 10 min)

  • Nommer une personne pour animer et noter les idées du groupe.
  • Répondre collectivement à la question posée (s’entendre si possible; sinon, indiquer clairement les éléments de désaccord).

Ronde 2 et suivantes (7 à 10 min par ronde)

  • Nommer une personne pour animer et noter les idées du groupe.
  • Prendre connaissance des informations inscrites par le groupe précédent.
  • Indiquer avec un point vert les informations, les idées ou les positions avec lesquelles le groupe est tout à fait en accord. Inscrire les arguments qui motivent votre point vert à côté de celui-ci.
  • Indiquer avec un point jaune les informations, les idées ou les positions avec lesquelles le groupe est moins à l’aise, qui posent question ou qui méritent des nuances. Inscrire les arguments qui motivent votre point jaune à côté de celui-ci.
  • Indiquer avec un point rouge les informations, les idées ou les positions avec lesquelles le groupe n’est pas d’accord. Inscrire les arguments qui motivent votre point rouge à côté de celui-ci.
    • Note : cette façon de faire a l’avantage de permettre d’exprimer des désaccords sans avoir à les nommer directement aux personnes ayant évoqué l’argument. Il y a ainsi moins de malaise ou de retenue à le faire, tout en demeurant constructif.
  • Bonifier le contenu de la station avec de nouvelles informations au besoin (s’entendre si possible; sinon, indiquer clairement les éléments de désaccord).

Dernière ronde (10 min)

  • Idem aux rondes précédentes.
  • Préparer une synthèse de ce qui ressort au terme de l’exercice : ce sur quoi les gens s’entendent et ce qui pose problème ou demeure à approfondir. On peut aussi demander au dernier groupe de préparer une proposition rassembleuse à la lumière de tous les arguments évoqués sur l’affiche (selon les sujets).
  • Nommer un porte-parole.

Partage des travaux (15 min)

  • Chaque porte-parole présente en 2-3 minutes ce qui ressort des travaux et partage la proposition de son groupe le cas échéant.
  • Des questions de clarification peuvent être posées après chaque présentation.
  • À la fin du partage, on peut demander si des informations devant absolument être présentées au grand groupe ont été oubliées. Permettre aux personnes qui le désirent de les exprimer rapidement.

Proposition et validation des suites à donner (5 à 10 min)

  • Selon la nature des sujets traités, il se peut que des décisions puissent déjà être prises à l’issue de l’exercice. Il n’est toutefois pas rare qu’une compilation des travaux doive être effectuée en complément de l’activité pour servir de base à une étape de travail ultérieure.

Pièges à éviter

Trop de stations

Notre expérience démontre qu’après 5 stations, il y a un essoufflement et de la lassitude qui s’installent dans le groupe, surtout s’il y a peu de variété dans le style des questions posées dans les stations (toujours la même question, mais sur des sujets différents, par exemple).

Contenu des affiches trop complexe ou expliqué insuffisamment en amont

Si les gens sont obligés de prendre beaucoup de temps pour s’approprier du contenu avant de pouvoir se positionner et qu’ils ne sont pas sûrs de bien le comprendre, ils ne pourront pas contribuer pleinement. C’est peut-être parce que les stations ne sont pas une bonne méthode à ce moment-ci de la réflexion.

Trop de participants par groupe

Comme l’activité se passe dans un temps restreint, il est important que les groupes soient petits pour favoriser l’expression de chacun et les ententes. Nous suggérons de 4 à 6 personnes maximum. Au besoin, chaque station pourrait se répéter deux fois. Cela compliquera un peu la compilation toutefois.


Suggestions et variantes

  • On peut décliner cette activité de multiples manières. Laissez parler votre créativité!
  • Si les arrêts aux stations sont relativement longs et que vous avez plusieurs stations (et donc plusieurs tours), ou encore si vous travaillez avec des personnes qui n’ont pas la capacité physique de travailler debout pendant longtemps, vous pouvez mettre des chaises en demi-cercle devant chaque affiche. Seule la personne à l’animation et à la prise de notes restera debout.

Partager sur