/ Les outils d'animation / La carte sociale

La carte sociale

La carte sociale permet de créer une image de l'ensemble des acteurs (organisations, regroupements, réseaux, groupes sociaux et même des individus significatifs) qui pourra être analysée sous différents angles. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise façon de faire une carte sociale. Elle pourra évoluer et accompagner une collectivité pour l'ensemble de son développement. Pour en tirer parti, il est fondamental de créer un diagramme dans un format pouvant être analysé collectivement. 

Télécharger l'outil

Objectifs principaux de l’outil

  • Déclencher ou amorcer les échanges
  • Explorer et réfléchir collectivement
  • Faire des bilans et évaluer
  • Lire sa collectivité
  • Prioriser et décider ensemble
  • Se donner des assises communes

Les incontournables pour une rencontre réussie


Prérequis

Avoir défini l'enjeu de développement qui vous intéresse. Une carte sociale peut s'organiser autour d'une thématique large, comme la lutte à la pauvreté, ou une thématique ciblée, comme le problème des gangs de rue. Elle peut également demeurer générale et être composée de l'ensemble des acteurs d'un territoire.

Un point technique : idéalement, on cherche à avoir un seul diagramme qui regroupe les acteurs en présence. 


Matériel requis

  • Papier-affiche
  • Crayons-feutres de différentes couleurs

Taille du groupe

Petit
2-10
Moyen
10 à 30

Durée de l'animation

60 à 120
minutes

 


La valeur ajoutée

« La carte sociale est un outil d’animation et de lecture très mobilisant. Elle permet réellement de prendre conscience de ce qui nous entoure et influence le changement que nous souhaitons réaliser. Elle nous permet, ensemble, de tenir compte de tous les acteurs et ainsi de ne pas en oublier. Il devient donc beaucoup plus facile d’identifier les acteurs à mobiliser autour d’un objectif et de le faire de façon plus objective. »

François Gaudreault
Conseiller en développement collectif

Préparation

Préparez sur une grande feuille (format papier-affiche) le diagramme vide de votre carte sociale.

Indiquez en haut de la carte l'enjeu de développement et la collectivité représentée. Tracez un grand cercle prenant presque tout l'espace : c'est ce cercle qui inclura les acteurs de la collectivité.

Une carte sociale inclura :

Les différents acteurs (organismes, groupes, concertations et individus) pouvant être représentés par des symboles, des points ou des petits cercles.

On peut aussi ajouter :

  • Des lignes pour représenter différents aspects importants (par exemple : liens de communication, liens indiquant des partenariats existants).
  • L'utilisation de différentes couleurs aide à lire le diagramme, particulièrement lorsqu'il commence à contenir beaucoup d'informations.

Exemple :


Déroulement de l'animation

Étapes

1- Travail en sous-groupes : identification des acteurs (30 min)

  • Inscrivez les acteurs de la collectivité dans le cercle (organismes, entreprises, individus, groupes sociaux, concertations, etc.) potentiellement concernés. Afin de s'assurer de ne pas oublier d'acteurs, on peut organiser la carte en se référant aux acteurs influents associés aux différents capitaux (social, économique, etc.).
  • Option : Identifiez les acteurs externes en interaction avec la collectivité (en dehors du cercle) en lien avec l’enjeu de développement qui vous intéresse (acteurs régionaux ou nationaux, bailleurs de fonds, ministères, etc.). Comme la dynamique de la collectivité est affectée par ce qui se passe à l'extérieur de ses frontières, la présence de ces acteurs peut aider à comprendre ce qui se passe à l'intérieur de la collectivité.

2- Identification des liens (30 min)

Ajoutez des lignes entre les acteurs pour indiquer les types de liens qui les unissent (ex. : communication, partenariats établis, etc.). Créez-vous un code : flèches, couleurs, etc.

3- Analyse collective en grand groupe (30 min)

  • nalysez collectivement la carte sociale en posant quelques questions :
  • Quels acteurs peuvent être mobilisés à court, moyen et long terme?
  • Quels liens faut-il consolider, renforcer ou créer?

Pièges à éviter

Il faut éviter de faire la carte sociale seul. Comme il s’agit de se donner une compréhension et une lecture partagées, la puissance de cet exercice réside dans le fait de le faire collectivement. À moins bien entendu que vous désiriez faire l’exercice pour vous, à l’intérieur de votre travail.

Rien n’empêche d’arriver avec une base de travail à bonifier. Il faut seulement s’assurer de la participation des partenaires aux trois étapes, particulièrement celle de l’analyse collective.

Parfois, le nombre d'acteurs est si élevé dans une collectivité, qu'il faut faire une très grande carte. Comme nous cherchons à mobiliser des acteurs et à créer de nouveaux liens, il peut être problématique de segmenter la carte à partir des « silos » existants (ex. : une carte pour les acteurs famille, une autre pour les acteurs économiques, etc.).


Référence

Partager sur