/ Les outils d'animation / De la fierté à partager

De la fierté à partager

Il s’agit d’une activité de démarrage, principalement développée pour des événements collectifs d’une journée ou plus. Elle permet à la fois de donner un ton appréciatif à un événement, de reconnaître l’apport des différents secteurs d’intervention et au passage, de déconstruire quelques préjugés! Elle est particulièrement adaptée lorsque les participantes et participants ne se connaissent pas et ont peu d’expérience de travail ensemble ou encore quand il règne dans la collectivité un sentiment de méfiance ou des conflits entre les acteurs ou entre les secteurs d’activité (explicites ou non).

Télécharger l'outil

Objectifs principaux de l’outil

  • Déclencher ou amorcer les échanges
  • Explorer et réfléchir collectivement
  • Faire des bilans et évaluer
  • Lire sa collectivité
  • Prioriser et décider ensemble
  • Se donner des assises communes

Les incontournables pour une rencontre réussie


Prérequis

Répartissez les personnes présentes selon leur territoire, leur secteur d’activité ou tout autre type d’appartenance qui les rejoint. Les gens doivent avoir assez de traits communs pour trouver ensemble des choses dont ils sont fiers.

Par exemple, on peut répartir les gens selon les secteurs : monde municipal et politique, citoyens, organismes communautaires et bénévoles (sous-divisions possibles s’il y a beaucoup de personnes), institutions, etc.


Matériel requis

  • Un endroit avec plusieurs salles
  • Dans chacune des salles :
    • Grandes feuilles
    • Crayons-feutres de couleur
    • Matériel de bricolage (facultatif)

Taille du groupe

Grand
30 à 75
Très grand
75 et +

Durée de l'animation

60 à 120
minutes

 


La valeur ajoutée

« Partir une journée de travail collectif en s’appuyant sur ce dont les gens sont fiers n’est pas un gage de succès en soi… mais ça aide beaucoup! Quand j’utilise cette activité, ou une de ses multiples variantes possibles, je remarque à chaque fois la belle énergie qui se dégage du groupe. Non seulement les personnes et les sous-groupes (ou secteurs) découvrent-ils alors leurs propres motifs de fierté, mais ils ont l’occasion de découvrir et de reconnaître ceux des autres. Ce n’est pas magique, mais c’est vraiment une activité agréable qui fait appel à la créativité des gens et qui est utile aux processus collectifs de changement. »

Sonia Racine
Conseillère en développement collectif

Préparation

Répartissez les personnes présentes selon leur territoire, leur secteur d’activité ou tout autre type d’appartenance qui les rejoint. Les gens doivent avoir assez de traits communs pour trouver ensemble des choses dont ils sont fiers.

Par exemple, on peut répartir les gens selon les secteurs : monde municipal et politique, citoyens, organismes communautaires et bénévoles (sous-divisions possibles s’il y a beaucoup de personnes), institutions, etc.


Déroulement de l'animation

Étapes

1- Explications des consignes en grand groupe (5 min)

Le défi proposé : illustrez ce qui vous rend fiers (avec des dessins, des illustrations ou des mots-clés) et présentez-le au grand groupe en deux minutes maximum. Usez de créativité! Vous avez 25 minutes pour relever le défi. Utilisez la méthode qui vous convient pour travailler ensemble dans chacun de vos sous-groupes. N’oubliez pas toutefois de vous présenter mutuellement.

2- Travailler en atelier et déplacements (30 min)

Chaque sous-groupe travaille dans une salle différente.

3- Partage des travaux en grand groupe (10 à 15 - selon le nombre de sous-groupes)

Chaque sous-groupe vient présenter ses motifs de fierté au grand groupe de la façon qu’il a choisie (tout est permis, tant que ça s’insère dans le temps alloué).

4- Commentaires et réactions (10 min)

Invitez les participantes et participants à commenter et à réagir aux travaux de chacun des sous-groupes : ce qu’ils ont découvert, ce qui les étonne, ce qui les ravit, ce qu’ils retiennent de l’exercice, etc.

5- Synthèse  (5 min)

Ce qui ressort de l’activité et comment on peut s’appuyer sur les fiertés identifiées pour avancer ensemble.


Pièges à éviter

Le principal piège de cette activité réside dans la façon dont elle sera présentée. En effet, il est important que les participantes et participants comprennent bien que l’activité sera utile pour les travaux à venir.

Un autre piège serait de ne pas laisser assez de temps aux sous-groupes pour partager et choisir leurs fiertés collectives. Il y a alors un risque de frustration. Tant qu’à faire quelque chose, faisons-le comme il faut!


Suggestions et variantes

 

Il y a de multiples variantes pour cet exercice. En voici une, courte et efficace, utilisée lors d’un événement citoyen :

  • À l’accueil, demandez à chaque personne une chose dont elle est fière dans sa collectivité.
  • Chaque fierté est inscrite sur un Post-it de couleur (plus joli en bout de ligne si on a des Post-it de couleurs variées) - par les participantes et participants eux-mêmes ou par la personne à l’accueil.
  • Les Post-it sont collés au fur et à mesure sur une grande feuille installée sur un chevalet (inscrire un titre tel À St-David, on est fier…).
  • En début de rencontre, la personne qui anime ou encore un volontaire de la salle effectue une synthèse de ce qui rend les gens fiers.
  • Prendre quelques minutes pour se dire ensemble à quoi ça sert de connaître nos fiertés.

Référence

Partager sur